Vendredi 19 avril 2013

 

Le périple solidaire de Jo à travers les Etats-Unis

Jo Le Bouter, après un voyage à vélo jusqu'à Compostelle et un périple jusqu'à Agadir, compte aujourd'hui traverser les Etats-unis d'Est en Ouest, pendant 75 jours pour aider la recherche médicale. Thierry Creux
Jo Le Bouter, après un voyage à vélo jusqu'à Compostelle et un périple jusqu'à Agadir, compte aujourd'hui traverser les Etats-unis d'Est en Ouest, pendant 75 jours pour aider la recherche médicale.© Thierry Creux
Son petit-neveu est atteint du syndrome de Wolfram, une maladie orpheline. Pour aider la recherche, Jo Le Bouter, 62 ans, parcourera 5 500 km, de New York à San Francisco.
L'initiative

Le grand départ pour les États-Unis, c'est lundi. Dans sa maison de Languidic, Jo Le Bouter prépare son vélo et ses 20 kg de bagages.

Pendant 75 jours, le sexagénaire pédalera de New York à San Francisco au profit de l'association Syndrome de Wolfram. « Pour faire connaître cette maladie orpheline neurodégénérative qui touche les enfants. » Une pathologie dont est atteint le petit-neveu de Jo, âgé de 16 ans et qui a bouleversé toute la famille.

51 étapes, d'Est en Ouest

Nolwenn Le Floch, sa maman a créé l'association en 2008. Depuis, cette habitante de Grand-Champ se bat pour faire avancer la recherche, notamment en organisant depuis quatre ans un congrès mondial annuel sur la maladie.

Jo est forcément sensible à cette cause, lui qui a enfourché un vélo pour retrouver la santé. En 2009, après un accident cardio-vasculaire, le sexagénaire s'est mis à pédaler... et ne s'est plus arrêté !

Après un premier périple sur le chemin de Compostelle, il est allé de Nice à Rome, puis a fait le tour de la Corse. L'an dernier, il a rallié Agadir : 3 300 km avalés en un mois. Au Maroc, l'idée a germé de rouler pour la bonne cause.

2 € par kilomètre

Jo a choisi de traverser les États-Unis, de New York à San Francisco, en 51 étapes d'une centaine de kilomètres. Après des mois de préparation, il partira samedi 27 avril de Manhattan, encouragé par l'association BZH New York.

Sur son nouveau blog : www.joinamerica.canalblog.com, il propose d'acheter des kilomètres. 500 sont déjà réservés. Des profits qu'il reversera à l'association Syndrome de Wolfram à son retour, en juillet.

« À raison de 2 € le kilomètre, je peux espérer collecter 11 000 € pour la recherche, explique Jo. Si je vendais davantage, je m'engage à parcourir la distance supplémentaire, en Bretagne ou ailleurs ! ».

Cette traversée des États-Unis est un coup de pouce financier pour l'association ; c'est aussi un peu de baume au coeur des enfants malades.

« Le syndrome de Wolfram est une maladie invalidante et isolante : on développe un diabète, une surdité, des pathologies neurologiques et urologique, et on perd peu à peu la vue... À travers son blog, les malades vont pouvoir voyager ! » se réjouit Nolwenn.

La nièce de Jo et son fils seront les premiers à suivre assidûment l'avancée de leur généreux tonton.

 

JOLEBOUTER00007

Jo Le Bouter part avec son vélo et 23 kg de bagages.

Le blog de Jo Le Bouter : http://joinamerica.canalblog.com/

Le site internet de l'association : http://www.association-du-syndrome-de-wolfram.org

Julie SCHITTLY.

Ouest-France