Il roule pour l'association Syndrome de Wolfram - Languidic

mercredi 26 juin 2013


Jo Le Bouter s'engage à parcourir la distance supplémentaire, en Bretagne ou ailleurs, si plus de kilomètres sont achetés. Ici, à Central Park.

Parti vers les Etats-Unis le lundi 22 avril, Jo Le Bouter a débuté son périple de New-York le samedi 27 pour arriver à San Francisco, ce mercredi 26. Après avoir roulé 5 500 kilomètres en 51 jours de vélo et de 10 jours de repos, il aura réalisé son projet : traverser les Etats-Unis en pédalant pour l'association Syndrome de Wolfram, pour la recherche sur cette maladie orpheline neurodégénérative.

« Je termine aujourd'hui la traversée du désert », rapportait-il vendredi, avant de s'attaquer à la Sierra Nevada (2 550 m), le lendemain, « ce sera le dernier obstacle avant de descendre sur San-Fransisco ».

Près de 3 000 kilomètres ont été parrainés au 24 juin et il est toujours possible d'adresser des dons (2 € le km) sur http://joinamerica.canalblog.com/