Ce périple à vélo n’est pas seulement un défi sportif. Je compte passer 77 jours aux USA pour 51 jours théoriques de vélo. Je dispose donc de 26 jours pour les visites, le repos et les imprévus.

Le vélo est un formidable moyen de voyager et de rencontrer les gens. Je connais mal l’Amérique du Nord. C’est l'occasion de faire des nouvelles rencontres et de mieux connaître le peuple américain. J’ai déjà expérimenté cette approche à l’occasion de mon périple vers le sud marocain: http://languidicagadir.canalblog.com.

4a    4b                              

 Le cyclo-randonneur est toujours bien accueilli ; il ne se sent jamais seul.