Hier soir, j’ai quitté Brooklyn pour me rendre chez Anish et Abigail entre Harlem et Central Park. Anish travaille dans la finance chez Barclay et Abigail travaille à l’Université de Colombia à deux pas de leur appartement. C’est un couple charmant, d’une grande gentillesse. Ils m’ont mis tout de suite à l’aise, je suis ici comme à la maison.

Je me promène aujourd’hui dans Central Park, un magnifique jardin au centre de Manhattan. Les arbres bourgeonnent, les cerisiers sont en fleurs. C’est un véritable havre de paix.

centralpark0 centralpark01 centralpark2 centralpark4

centralpark wedding centralpark3

 Je discute avec les américains dans la rue. Ils ne veulent pas croire que je vais à San Francisco à vélo. On est ici dans le pays de l’automobile et de l’avion … Un camionneur Newyorkais m’a dit que je vivrais jusque 100 ans !

Côté sécurité, je n'ai eu aucun problème. Les cycloaméricains attachent leur vélo dans la rue avec d'énormes chaînes. On m'avait dit que les policiers newyorkais ne transigeaient pas avec le code de la route. Il n'en est rien. Tous les cyclos brûlent les feux rouges, avec précaution certes, mais ils les brûlent quand même. J'ai donc fait comme eux et je ne me suis pas retrouvé les jambes écartées les mains en appui sur le capot de leur voiture.

J'avais rendez vous ce soir dans la cinquantehuitième rue avec Charles, président de l'association des Bretons de NewYork. Charles est un gars super. Il était accompagné de son épouse, de ses parents, et d'une dizaine d'amis. Après avoir trinqué au comptoir, nous avons dîné tous ensemble. Charles a remis en ordre de marche l'association et fait des choses extraordinaires. Son père Louis m'a raconté son arrivée à NewYork avec son épouse en 1969 après avoir quitté la ferme à Gourin. Son histoire est belle, elle montre combien la volonté et la ténacité est importante pour réussir dans la vie. Je partage sa philosophie. Charles est né à NewYork mais il a appris de ses parents la culture bretonne et l'attachement au pays.

J'ai quitté mes amis bretons newyorkais sous les applaudissements. Merci Charles pour cette excellente soirée.

Les bretons de Newyork

Demain, comme prévu je prends la route pour la Pennsylvanie. Je serai 7 à 8 heures par jour sur le vélo. Mes messages seront dorénavant plus espacés d'autant plus que Christelle l'administratrice de mon blog prend quelques jours de vacances.

A bientôt, dans les Appalaches.